Combien De Fast-food Aux états-unis, Musée Bois De Boulogne, Mister Bed Hôtel, évoque Un Passage Mots Fléchés, Tarte Au Libouli, Escalopes De Porc Moelleuses, Lakhdar Rahim Wikipedia, " />

méthodologie de la recherche en géographie pdf

Publié le 12 janvier 2021

2.9. Fig. « Reconstituer l’histoire d’une région, ne comporte en soi aucune explication, seulement une succession, à laquelle on s’efforce a posteriori [....] de trouver une logique, ou des lois, sinon un « sens » » (Brunet, 1993). 41-49. 2.6.2. Cela leur permet de se concentrer sur le processus de recherche afin detirer des conclusionsqui reflètent le monde réel de la meilleure façon possible. le modèle de l’utilisation du sol agricole de Von Thünen. À titre d’exemple, il est conseillé de se reporter aux travaux de Peter Gould sur la diffusion du SIDA aux États-Unis [7]. Construire des plans d’intervention qui permettent d’atteindre les objectifs souhaités. 2.1. ), 1991, « Knowledge-dependant models of spatial behaviour », Geografiska Annaler, Series B, 73B (2), pp. Il englobe un ensemble de processus qui décrivent ou expliquent plusieurs phénomènes de déplacement ou de circulation dans le continuum spatio-temporel. 65La recherche empirique renvoie à une démarche de nature, pour l’essentiel, hypothético-déductive. Montréal : Presses de l’Université de Montréal, 2000 (généré le 06 janvier 2021). “Chapitre 2. la maîtrise d’instruments de collecte et de vérification de données non directement observables. A-t-on déjà observé le phénomène dans l’espace projeté ? Les recherches ou les travaux se caractérisent souvent par des descriptions, des typologies spatiales, etc. l’étudier sur une période plus ou moins longue. 120Quel est le rapport entre le sujet ou le problème de recherche et l’espace à étudier ? On associe souvent la recherche exploratoire à la démarche inductive i.e. On se reportera avec profit au chapitre 57 : GAUDEMAR (J.P.), 1992, « L’aménagement du territoire » in : Extrait de FEBVRE (M.) et GIORDAN (A. Ainsi, la multiplication des courants de pensée a-t-elle amené les géographes à se familiariser avec plusieurs types d’approches : l’approche comparative (classification et typologie), l’approche historique, l’approche fonctionnelle (le fonctionnalisme), le structuralisme, l’analyse systémique, l’approche dialectique, etc. C’est une démarche qui a pour but l’explication. Bailly, R. Ferras, D. Pumain, Paris, Economica, 1132 p. LLOYD (P.), DICKEN (P.), 1977, Location in space: a theoretical approach to economic geography, Londres, Harper and Row. MORYADAS (L.), 1975, The Geography of Movement, London : Houghton Mifflin Co, 333 p. MUCCHIELLI (A.) 2.1. C’est une représentation de la réalité qui permet une explication temporaire ou définitive d’un phénomène ou d’un système en cours d’étude : « Un modèle est une représentation schématique de la réalité élaborée en vue d’une démonstration » (Haggett, 1973 in : Dictionnaire de la Géographie, Economica, p. 311). Le choix des outils et des techniques d’analyse : par rapport aux objectifs et aux hypothèses ? L’autre façon consiste à étudier une question d’une façon longitudinale i.e. Fig. Il va de soi que pour nombre d’entre eux, de tels énoncés apparaîtront comme autant d’évidences... et cela est tant mieux ! À cela, s’ajoutent les modèles iconiques (photographies aériennes), les modèles analogiques (cartes topographiques), les modèles spatiaux (modèles de probabilité). Éléments de la compétence 1. ), 1997, Éléments d’analyse du discours, Paris, Nathan, 127 p. (128 ; 156. 2Peut-être certains rappels élémentaires ne sont-ils pas superflus. Définition de la « région » d’étude et justification du découpage géographique, 2.6.2.2. Applied Social Research Methods Series vol. Source : adaptée de Wallace W., 1971, The logic of Science in Sociology, Chicago, Aldine-Atherton ; repris de Contandriopoulos et al., 1990. BARNES (T.J.), 1994, « Probable writing Denida, deconstruction, and the quantitative revolution in human geography », Environment and Planning A, 26 (7), pp. PILE (S.), 1993, « Human agency and human geography revisited : a critique of new models of the self », Transaction Institute of British Geographers, 18 (1), pp. BLALOCK (H.), 1973, Introduction à la recherche sociale, Gembloux, Éditions Duculot, 160 p. BLALOCK (H.M. Jr.), 1982, Conceptualization and Measurement in the Social Sciences, Beverly Hills, Ca., Sage Publications. 33, Newbury Park : Sage Publications, 106 p. ANGERS (M.), 1992, Initiation pratique à la méthodologie des sciences humaines, Montréal : Éditions CEC collégial et universitaire, XVII, 384 p. ANSELIN (L.), 1989, What is special about spatial data ? Tout fait est un construit au sein de la science considérée et en référence à la théorie retenue par le chercheur. OPENSHAW (S.), 1984, The modifiable areal unit problem, Norwich : Geo Books CATMOG, no 38, 41 p. OUELLET (A. En géographie, cette méthode est centrée sur la perspective spatiale des problèmes étudiés ; toute la construction intellectuelle est basée sur cette perspective. La méthode scientifique 2.1.1. 90, 36 p. CLAVAL (P.), 1993, Initiation à la géographie régionale, Paris, Nathan, 288 p. COSINCHI (M.), RACINE (J.B.), 1984, « Géographie et écologie urbaine » in : Les concepts de la géographie humaine/sous la direction d’Antoine Bailly et al, Paris, Masson, 204 p. DI LORENZO (G.), 1991, Questions de savoir, Paris, ESF éditeur, 174 p. (coll. ; 3271). 5La nécessité est donc forte de renoncer à une définition triviale de la connaissance. la maîtrise des théories explicatives essentielles propres à ce champ (déterminisme, possibilisme, systémisme...). ), 1994, Maîtriser les méthodes de travail, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 207 p. (figure adaptée pour un travail de recherche). 346 VOL 75 4/2000 Compte rendu d'ouvrage Initiation à la recherche en Géographie. Cela a permis de dégager des oppositions majeures entre un discours hivernal extrêmement structuré autour de quelques thèmes (ski, soleil, station) et un discours estival moins organisé et hiérarchisé. La démarche scientifique en géographie. Linguistique). 577-598, in : Encyclopédie de géographie/sous la direction d’Antoine Bailly, Robert Ferras, D. Pumain, Paris, Economica, 1132 p. SELLTIZ (C.), WRIGHTSMAN (L S.), COOK (S.W. méthode expérimentale (expériences en laboratoire ou sur le terrain permettant de dégager des lois) (cf. Les exigences et les critères de la méthode scientifique, 2.1.3.2. 29La méthodologie scientifique permet la mise en œuvre des exigences théoriques et opératoires de l’observation ; ainsi elle confère aux résultats un fondement légitime. le sens juridico-administratif tel qu’il apparaît dans l’expression « aménagement du territoire » ; le sens de territorialité avec les notions concomitantes d’identité, de sentiment d’appartenance, d’appropriation. ), 1978, Models of spatial Processes : an approach to the study of point, line and area patterns, Cambridge, Cambridge University Press, 198 p. GOYETTE (G.), LESSARD-HEBERT (M.), 1987, La recherche-action, ses fonctions, ses fondements et son instrumentation, Québec, Presses de l’Université du Québec, 204 p. GRAVEL (J.R.), 1990, Guide méthodologique de la recherche, Sillery Québec, Presses de l’Université du Québec, 2e édition, 51p. Or, ces procédures n’émanent pas toutes du local, loin s’en faut : interviennent les échelles régionale, nationale et supra-nationale, selon des emboîtements variables d’une procédure à l’autre (variables également selon la période considérée). Extrait de FEBVRE (M.) et GIORDAN (A. Le concept est donc une abstraction qui représente une réalité plus ou moins vaste. § 2.2 et 2.3). c’est un espace uniforme, ou isotropique, où il n’y a qu’un mode de transport et où les coûts sont proportionnels à la distance ; la population est répartie d’une façon uniforme dans l’espace ; les lieux centraux fournissent des biens et services et exercent des fonctions administratives pour les zones avoisinantes ; les consommateurs se déplacent en fonction du bien ou du service au lieu le plus près ; les fournisseurs de biens et services sont des agents économiques motivés par la maximisation du profit et la recherche d’une localisation optimale offrant le plus grand marché possible ; les fonctions remplies par les lieux d’ordre supérieur ne le sont pas par les lieux d’ordre inférieur ; toutefois, ils offrent les services présents dans les lieux d’ordre inférieur ; les consommateurs ont le même revenu et la demande de biens et services est la même d’un consommateur à l’autre. Chapitre 3. La vision nomothétique et la vision idiographique en géographie, 2.1.6. OpenEdition est un portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales. Le modèle de diffusion le plus connu en géographie est celui où les deux processus sont en cause : celui de la dissémination ou de la propagation de l’innovation, et celui de son adoption. Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search. Cette conceptualisation est-elle un effort de théorisation et montre-t-elle la compréhension du sujet ? Modèles de la localisation et d’utilisation du sol : le modèle de Christaller des places centrales. 266-276. Exemple d’une démarche appliquée (orientée vers la solution de problèmes). de remplir un vide théorique ou un vide méthodologique ; ou d’éprouver ou de proposer un cadre théorique ou un cadre méthodologique ; de pousser l’analyse empirique du phénomène étudié ; d’améliorer, d’introduire ou créer des outils ou des instruments ; d’étudier un phénomène nouveau dans le territoire concerné ; de préciser si l’étude est une occasion de recueillir des données spécifiques ou des données inédites ? 76L’analyse synchronique renvoie au structuralisme, courant de pensée des années 1960 présent dans certaines sciences humaines et visant à privilégier dans l’analyse des faits humains la totalité plus que l’individu, la simultanéité des faits plus que leur évolution, leur aspect formalisable plutôt que la créativité propre à chaque humain. BRADFORD (M.G. 63Ainsi, la recherche fondamentale est-elle surtout conceptuelle et théorique. En revanche, d’autres essaient d’intégrer plusieurs attributs en recourant à une vision plus synthétique ou globale du phénomène étudié. LEBERRE (M.), 1991, « Territoires », in : Encyclopédie de géographie/sous la direction d’A. Une double exigence est à satisfaire : d’une part, le maintien d’une rigueur stricte de l’observation par le recours aux outils et aux méthodes ; d’autre part, la nécessité de créer une certaine distance entre l’observateur et l’observé (filtres et outils) ou au contraire de privilégier une immersion dans le social pour le comprendre de l’intérieur. La lecture régulière de la revue Futuribles ne peut être qu’un plus pour s’imprégner de l’intérêt de ce type d’analyse. les modèles mathématiques : les modèles de gravitation ou les modèles de régression appartiennent à cette catégorie ; les modèles de systèmes : ce sont des modèles schématisant la structure d’un système où les principales composantes de ce système vont être identifiées ; les modèles de flux ou les modèles de circulation en sont des exemples ; les modèles prédictifs : ce sont des modèles reproduisant la « mécanique » d’un phénomène dans l’espace ; modèles fonctionnels ou de simulation, ils permettent de faire de la prédiction sur l’évolution d’un système particulier ; les modèles graphiques, ou chorématiques, représentant la structure d’un territoire ou d’un espace. Ces derniers se développent dans le cadre de contrats signés entre les équipes de recherche relevant d’universités et des collectivités locales et territoriales, des associations de développement ou des bureaux d’études. Von Thünen, théorie des places centrales de W. Christaller et Lôsch, schéma théorique de Ph. La recherche en éducation : étapes et approches constitue une introduction générale aux méthodes de recherche en éducation. En fonction des six objectifs de recherche issus de l’appel d’offre de l’AUF (…), il semble opportun de faire appel à une méthodologie mixte de recherche (la Mixed-Methods Research 1 dans la littérature anglo-saxonne) où nous recueillerons à la fois des données qualitatives et La méthodologie scientifique définit entre autres, les exigences théoriques et opératoires de l’observation et confère aux résultats un fondement légitime. ), 1989, Introduction aux méthodes des sciences sociales, Toulouse, Privat, 2e édition, 240 p. [4] GUÉRIN (J-P), GUMUCHIAN (H.), DEL VIGNA (C.), 1977, « Les mythologies de la montagne, étude comparée de deux corpus de textes publicitaires (application de la méthode AAD 75) », Revue de Géographie Alpine, Tome LXV, fasc. Les étapes d’un projet de recherche, 2.6. CADWALLADER (M.), 1992, Migration and Residential Mobility : Macro and Micro Approaches, Madison : The University of Wisconsin Press, 275 p. COSTA (J.E. À titre d’exemple, le paysage peut éventuellement constituer un fait. L’observation scientifique suppose un questionnement préalable qui doit s’accompagner de l’obsession de la validité des données recueillies. Elle a été utilisée, par exemple, pour des études régionales ou des problèmes précis dans le but d’amorcer des pistes de recherche pour des travaux ultérieurs. Il croit en la valeur de l’observation i. e. la sensation. Il y a nécessité impérieuse de préciser le sens de chacun des concepts utilisés lors d’une étude particulière2. MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE en didactique (langues, cultures) Marie Berchoud Professeure des universités Cours et TD, partie 1/3 Ce cours a été donné à l‘université de Bourgogne, aux niveaux Master FLE-DDL-SDL, SAINT-JULIEN (T.), 1991, « Diffusion spatiale » pp. Ce sont des façons de procéder ; les modes opératoires directs sont mis en jeu dans le travail de recherche. En géographie, il s’agit là d’un mode d’analyse fort présent, presque inhérent au regard géographique lui-même. CLARK (G.), 1984, Innovation diffusion: contemporary geographical approaches, Norwich, Geo Books CATMOG No. définition des variables, et de leurs caractéristiques. Vous pouvez suggérer à votre bibliothèque/établissement d’acquérir un ou plusieurs livres publié(s) sur OpenEdition Books.N'hésitez pas à lui indiquer nos coordonnées :OpenEdition - Service Freemiumaccess@openedition.org22 rue John Maynard Keynes Bat. le maintien d’une rigueur stricte lors de l’observation (recours à des outils et des méthodes ayant fait leur preuve par exemple dans les sciences de la nature) ; la prise en compte du statut particulier du chercheur : personne ne doit oublier que le chercheur-homme observe des hommes ; il est ainsi lui-même totalement immergé dans l’univers social. Cette conception met l’accent sur les différences entre des lieux et moins sur les similitudes. Un intérêt majeur de l’étude prospective en géographie, notamment dans le domaine de la prospective territoriale, « est d’amener à penser les systèmes de production d’espace dans leur dynamique, à formuler des hypothèses, à prendre des risques [...] » (Brunet, 1993). authentifiez-vous à OpenEdition Freemium for Books. Postulats relatifs à l’existence de l’objet étudié. Auprès de qui ? BRITT-MARY (B. GHOSH (A. Détermination de l’échelle géographique d’analyse, 2.6.2.3. Ces quelques rappels n’ont d’autre ambition que de mettre à plat quelques termes et expressions familiers aux étudiants depuis leur première année d’université. En d’autres mots, il s’agit de préparer une gestion rationnelle de toutes les étapes et opérations de la recherche en s’assurant de leur cohérence avec les objectifs initiaux fixés à l’amont. QUIVY (R.), VAN CAMPENHOUDT (L.), 1988, Manuel de recherche en Sciences Sociales, Paris, Dunod, 270 p. RAFFESTIN (C.), 1983, « L’imagination géographique, “Genève-Lausanne” », Geotopiques, 1, pp. 11 est important de définir précisément avec détails chacune de ces étapes, chacune étant une opération comportant une fonction bien précise. Toute recherche scientifique doit aboutir à modéliser ce qu’elle a pris comme objet d’étude. ), BÉGUIN (H.), 1990, Introduction à la géographie humaine, Paris, Masson, 2e édition, 188 p. BAILLY (A. Il s’agissait également d’accompagner le chercheur débutant tout au long d’un processus de recherche, en attirant son attention sur quelques points essentiels. analyse des types d’habitats en termes de localisation, d’accessibilité, d’éloignement du centre urbain... ; mais en parallèle, analyse également du pourquoi et du comment de l’extension de ce type d’habitat dans les années 1970-1980, en rapport avec des valeurs en profond changement (les mythes de la campagne et de la nature, la montée de l’individualisme...). Les termes de modèle et de théorie sont parfois utilisés l’un pour l’autre ; il n’en est rien : le critère d’évaluation d’une théorie est sa validité ; celui du modèle est son utilité (cf. et al, 1991, Les concepts de la géographie humaine, Paris, Masson, 2e édition, 247 p. BAKER (J.N.L. La méthode est le principe directeur qui peut y conduire. 12À ce stade de l’exposé, il semble indispensable d’introduire quelques définitions se rapportant au vocabulaire scientifique le plus couramment utilisé. La nature de la connaissance scientifique, 2.1.2. Ainsi une théorie permet de décrire, d’expliquer voire de prédire un phénomène. l’ensemble de tous les individus ou objets ou unités géographiques composant la population ; ou à partir d’un échantillon i.e. « La connaissance n’est pas l’œil qui regarde et enregistre la chose réduite à son essence simple, son noyau irréductible qui constituerait la substance. De cette façon, son efficacité devrait en être augmentée, sa gestion du temps de travail améliorée, son plaisir intellectuel – presque – garanti ! [8] GINZBURG (C.), 1989, Mythes, emblèmes, trace. Universelle, indépendante de tout contexte. On reproche à la géographie de l’époque de ne pas avoir un discours explicatif comme dans les autres sciences sociales. À propos du concept « d’espace géographique », A. Dauphiné (Bailly A. et al., 1991) note : « Le géographe peut aussi construire un espace à partir d’une théorie. Elle se définit comme une première recherche, le défrichement d’une question, un débroussaillage afin de saisir quelques repères, une « reconnaissance avant la connaissance... » (Brunet et al., 1992, p. 205). ), 1964, A History of the study of Landforms or the Development of Geomorphology, vol. Les termes de modèle et de théorie sont parfois utilisés l’un pour l’autre il n’en est rien : le critère d’évaluation d’une théorie est sa validité ; celui du modèle est son utilité. 70La recherche-action éprouve souvent quelques difficultés à trouver pleinement sa place entre recherche fondamentale et recherche appliquée, au point même, dans l’esprit de nombre de géographes, de se superposer à cette dernière. 2.4). En sciences sociales, il s’agit pour le chercheur de privilégier un regard sur la réalité observée, de s’interroger sur une construction de cette réalité et d’expliciter les conditions précises selon lesquelles il se livre à cet exercice. Selon A. Bailly et H. Béguin (1994), elles sont au nombre de deux : d’une part le recours à la rigueur formelle ; d’autre part, la connaissance des méthodes statistiques d’analyse de données. Or l’observation des faits sociaux, par exemple l’observation des rapports que les hommes entretiennent avec leur espace – la prise en compte de la territorialité des groupes – répond à une double exigence, parfois délicate à respecter : 20Cette seconde exigence dans l’observation peut se traduire pour le chercheur par deux attitudes opposées : 21– s’efforcer en toute connaissance de cause, de recourir à des techniques d’observation sophistiquées et adaptées à ses interrogations (l’outil statistique peut constituer parmi d’autres, un outil performant). La rédaction du mémoire. M.A. quelles sont les hypothèses retenues en vous appuyant sur la littérature scientifique existante ? 118Un schéma opérationnel est une composante d’un projet de recherche qui rassemble les étapes opérationnelles de cette recherche. Conçus par des géographes, comme par des « non-géographes » (par exemple, des économistes et des sociologues), certains de ces modèles sont plus réducteurs que d’autres. Sirey, 2 tomes, 305 p. (tome 1) et 243 p. (tome 2). Gumuchian, Hervé. GHIGLIONE (R.) et al., 1980, Manuel d’analyse de contenu, Paris, Colin, 159 p. (coll. 3. U.). Lorsque l’on a recours à l’expression « modélisation et espace », on se situe donc dans le domaine théorique et méthodologique des rapports entre un objet de recherche, l’espace, et une démarche scientifique, la modélisation. ), BOUILLAGUET (A. 258-275 in: The Future of Geography/sous la direction de R.J. Johnston, London, Methuen. ), 1994, Research design, Sage Publications inc., 228 p. CURRENT (J.R.), SCHILLING (D.A. 1: Geomorphology Before Davis, London, Methuen. 26Ainsi, on retiendra qu’une théorie est un ensemble organisé d’hypothèses et de propositions qui a pour but d’expliquer un phénomène. It now denotes an emphasis on nonteaching job opportunities for geographers, mostly in the areas of private consulting and government employment » (Dunbar, 1991, p. 3).

Combien De Fast-food Aux états-unis, Musée Bois De Boulogne, Mister Bed Hôtel, évoque Un Passage Mots Fléchés, Tarte Au Libouli, Escalopes De Porc Moelleuses, Lakhdar Rahim Wikipedia,

Rejoignez ING Direct et Bénéficiez de 80 € offerts